fbpx

La posture de la montagne ou Tadasana

Posture de la montagne ou Tadasana

La posture de la montagne ou Tadasana, est la posture de BASE par excellence !

 

Entrer dans la posture de la montagne :

Mettez-vous en position debout, les pieds sont parallèles et à la largeur des hanches. Ensuite, balancez-vous vers l’avant et vers l’arrière, d’un côté puis de l’autre afin de trouver votre point d’équilibre. Enfin, levez les orteils, sentez l’appui de votre gros orteil, petit orteil et talon dans le sol. Et puis écartez-les et déposez-les au sol.

Après poussez les pieds dans le sol et sentez les muscles de vos cuisses, les quadriceps s’engager. La rotule se soulever.

Gardez le bassin en position neutre et engagez votre transverse. Pour savoir si votre transverse est engagé soufflez comme dans un ballon de baudruche et vous sentirez le transverse s’activer

.                                                    Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est tadasana_bras_priere_2.jpg

Conservez les courbes naturelles de votre colonne vertébrale tout en vous grandissant et en maintenant la tête dans l’alignement de la colonne. Le sommet du crâne pousse vers le ciel, le menton est légèrement rentré.

Roulez à présent les épaules vers l’arrière et vers le bas en ayant les bras actifs jusqu’au bout des doigts.

Respirer profondément et calmement dans votre posture de la montagne. Vous pouvez rester dans la posture le temps que vous voulez.

Sortir de la posture de la montagne :

Inspirez en levant les bras au ciel, puis expirez en ramenant les bras le long du corps. Observez les effets de la posture sur votre souffle, votre corps et votre esprit.

Versions 1 : les bras le long du corps, actifs jusqu’au bout des doigts ou sur les hanches, à privilégier en cas de problèmes aux épaules, de problèmes cardiaques ou d’hypertension.

Version 2 : les bras levés au niveau des épaules ou vers le ciel pour ouvrir le cœur.

 

Bienfaits

  • Développe l’endurance, l’enracinement
  • Energise tout le corps

Précautions et contre-indications

  • Hypertension, problèmes cardiaques, grossesse (durant le premier trimestre ou si des problèmes surviennent) : tenir la posture moins longtemps
  • Genoux faibles : éviter de tenir la posture trop longtemps
  • Inflammation récente ou chronique des genoux, des épaules ou des bras.

Ressources :

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal