fbpx

Respiration d’une âme d’enfant

Respiration d’une âme d’enfant

Cette respiration, dite abdominale ou diaphragmatique, inscrite dans nos gênes et adoptée dès la sortie du ventre de notre mère, nous la pratiquions jusqu’à l’âge de 2 ans. Mais en grandissant, confronté au monde et à son lot de peurs, de stress, de timidité, d’émotions, nous accélérons notre rythme respiratoire pour respirer essentiellement par la poitrine.

Pour retrouver la respiration de votre âme d’enfant, je vous invite à comprendre le fonctionnement de la respiration abdominale, à pratiquer quelques exercices et à en découvrir les bienfaits.

 

La respiration diaphragmatique dite respiration abdominale

 

La respiration abdominale se fait naturellement chez l’homme jusqu’à l’âge de 2 ans environ. En fait jusqu’à ce que l’enfant ait pris conscience de son « moi » et de son rapport au monde. Puis l’âge et le temps nous amène à nous tasser. Si vous observez un bébé vous pourrez vous apercevoir que seul son ventre se gonfle.

Muscler et étirer son dos quotidiennement permet d’ouvrir la cage thoracique correctement, au diaphragme de se libérer et au ventre de se déployer et pratiquer la respiration abdominale

  1. A l’inspiration le ventre se gonfle, le diaphragme descend et la poitrine s’ouvre.
  2. A l’expiration la poitrine se referme, le diaphragme remonte et le ventre se creuse

 

Méthodes de respiration abdominale

Exercice de base :

  • Installez-vous confortablement (en position allongée ou assise, fermez les yeux si vous le souhaitez).
  • Placez vos mains sur le ventre afin de ressentir votre respiration. Inspirez lentement par le nez sans hausser les épaules, mais en gonflant votre ventre à chaque inspiration. Puis expirez par le nez en rentrant le ventre.
  • Restez conscient du mouvement de va et vient de l’air dans votre corps.

 

 

Exercice 1 :

Si vous ressentez le besoin de décompressez rapidement, je vous suggère d’inspirer amplement par le nez. Au bout de votre inspiration, faites une légère rétention puis expirez la bouche ouverte en laissant aller tout ce dont vous n’avez plus besoin.

 

 

Exercice 2 :

  • Respirez suivant l’explication de l’exercice de base tout en comptant de 1 à 3 sur l’inspiration puis en comptant de 1 à 3 sur l’expiration.
  • Privilégiez l’inspiration et l’expiration par le nez.
  • Vous pouvez choisir de compter sur 3, 4 ou 5 temps

 

 

Exercice 3 ou respiration ressource :

  •  Inspirez par le nez en gonflant le ventre et répétez mentalement « j’inspire le calme, la détente et le bien-être ».

  • Expirez par le nez en répétant mentalement « j’expire les tensions, les douleurs et le stress », le temps de l’expiration.

Vous pouvez pratiquez le temps qu’il vous plaira : 2, 5, 10 minutes. Adaptez votre pratique à vos besoins.

 

Bienfaits de la respiration abdominale

La respiration abdominale apporte de nombreux bienfaits dont :

  • régulation du système nerveux sympathique qui entraîne le ralentissement des pulsations du cœur, la baisse de la tension artérielle, le relâchement des muscles, entraînant un état de calme et paix intérieure.
  • bon fonctionnement du système digestif. La respiration abdominale apporte l’oxygène indispensable aux organes internes, libère le diaphragme et masse naturellement et continuellement la vésicule, le foie, le pancréas, la rate, les intestins, contribuant ainsi à une meilleure élimination.
  • entretient les échanges entre notre tête et notre ventre (nos 2 cerveaux) et nous maintenant ainsi en bon état de santé général

 

Liste des bienfaits non exhaustive !

La respiration abdominale, que je nomme respiration de l’enfant est un outil précieux, disponible à chaque instant pour retrouver facilement détente physique, calme intérieur et lâcher prise 🙂

Pratiquez, exercez-vous et partagez vos sensations dans les commentaires Alors voyez-vous la respiration abdominale sous un autre angle ?

 

? Astuce/conseil : commencez toujours par une expiration, contractez votre périnée afin de ne pas gonfler votre ventre de façon automatique et de poussez le diaphragme et les viscères vers le bas et participer ainsi à la fragilisation du périnée !

 

 

 

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal