fbpx

Quel yoga pratiquer en cas d’arthrose ?

Quel yoga pratiquer en cas d’arthrose ?

Lorsqu’on souhaite pratiquer une nouvelle activité physique, la plupart du temps l’exercice de la visite médicale s’impose pour décrocher le fameux certificat médical. Bien sûr rien d’obligatoire mais cela reste conseillé surtout quand on se soucie de sa santé. Comme les autres activités, le yoga ne déroge pas à la règle et d’autant plus si vous souffrez d’hypertension, de diabète ou encore d’arthrose (liste non exhaustive).

Alors si vous souffrez d’arthrose, comme moi, que vous pratiquez le yoga, comme moi, vous vous êtes certainement demandé quel type de yoga privilégier dans ce cas. Avant de vous dire quel yoga pratiquer en cas d’arthrose, je vais faire un rapide rappel de la définition de l’arthrose.

Qu’est-ce que l’arthrose ?

L’arthrose se définit par une usure anormale du cartilage articulaire et de l’ensemble de l’articulation. Elle résulte du processus inflammatoire provoqué au départ par un traumatisme ou d’autres causes : l’âge, l’excès de poids ou encore certaines formes d’arthrite.

D’ailleurs étymologiquement arthrose qui vient du grec ancien signifie « articulation, jointure ». Puis le sens a évolué vers celui de « maladie des articulations » sous l’effet du suffixe « ose »

Cette maladie chronique touche principalement les cervicales et les lombaires, les mains ainsi que les genoux ou les hanches.

Et le yoga faisant appel à toutes ces articulations il semble difficile de savoir vers quel yoga s’orienter.

Arthrose - Ligue suisse contre le rhumatisme

Source : Ligue suisse contre le rhumatisme

Quel yoga pratiquer en cas d’arthrose ?

Sur le plan physique la pratique de postures aide à prévenir l’arthrose grâce aux renforcements musculaires et aux étirements. Cependant en yoga il existe différents types d’étirements :

  • statiques
  • actifs (maintien de postures de force, types Guerrier)
  • en mouvement
  • en duo

Dans le cas de l’arthrose seulement deux types d’étirements sont conseillés : les étirements statiques et les étirements en mouvement.

Les étirements statiques consistent à pratiquer du yin yoga ou du yoga restaurateur. Dans le premier cas vous laissez faire la gravité et vous maintenez les postures 3 à 5 minutes par exemple. Dans le second cas, vous vous laissez aller dans les accessoires en maintenant également les postures.

En ce qui concerne les étirements en mouvement, il s’agit de pratiquer les échauffements comme les postures dans un flow continue. Le yoga flow, les salutations (au soleil ou la lune) ou encore les enchaînements fluides de postures favorisent le renfort musculaire péri articulaire et protège ainsi les articulations.

Les bénéfices physiques du yoga en cas d’arthrose sont clairement établis. Néanmoins le yoga agit également sur le plan psychologique : dans la gestion de la douleur, le respect de son corps ou bien encore la discipline. Parce que oui ! Si on espère des amélioration autant physiques, énergétiques que psychologiques, alors seule la pratique et une pratique régulière apporteront ces changements.

Moi j’aime pratiquer la série des Pawanmuktasana qui est un vrai bonheur pour mes articulations et mon arthrose ?

Et vous quels changements voulez-vous voir dans votre vie pour vivre votre transformation ? Partagez dans les commentaires, ce sera un plaisir de vous lire.

Namasté ?

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal