fbpx

Méditation en pleine conscience

Méditation en pleine conscience

Aujourd’hui je vous propose de faire l’expérience de la pleine conscience. Mais avant de pratiquer une méditation, je souhaite répondre à ces trois questions :

  • qu’est-ce que la pleine conscience ?
  • comment la mettre dans votre quotidien ?
  • quel est le postulat de base ?

Qu’est-ce que la pleine conscience ?

On peut définir la pleine conscience comme une énergie générée lorsque nous amenons notre esprit à la présence du corps. Le fait de ramener le mental à la présence au corps nous permet de nous connecter au moment présent en nous et autour de nous. En prenant conscience de notre respiration nous revenons à notre corps, pleinement présent à nous-mêmes et à tout ce que nous faisons.

 

Comment la mettre dans votre quotidien ?

Nous pouvons pratiquer la pleine conscience lorsque nous nous lavons les dents, nous mangeons ou conduisons. De même nous pouvons être attentifs en position debout, en marchant ou allongés. Ou encore en parlant, en respirant, en écoutant, en travaillant, en jouant. Bref, elle peut se trouver partout dans notre quotidien. Il suffit de la solliciter. C’est une tâche facile à mettre en place, agréable et relaxante. Et elle ne demande pas de temps supplémentaire. Elle nous invite à nous arrêter d’agir pour simplement nous sentir vivant ici et maintenant. De plus la pleine conscience nous suggère de lâcher pour un moment le futur et le passé souvent source de souffrance. Ainsi nous nous tournons doucement vers l’instant présent.

 

Quel est le postulat de base ?

La pleine conscience suggère de renoncer à 3 automatismes qui limitent notre mental :

  1. En tête arrive le jugement. Méditer en renonçant à juger que ce que vous faites est bien ou mal, réussi ou raté. Et plutôt décider d’observer et de permettre à ce qui est là d’être là
  2. En second méditez sans attente de résultats pour être pleinement présent.e à ce qui se passe ici et maintenant
  3. Enfin éviter de choisir à accueillir le bon et l’agréable, à repousser le désagréable pour à la place vous efforcer de ne pas choisir et de tout accueillir en vous

En résumé, la pleine conscience peut demeurer un refuge toujours disponible pour vous permettre de vous ressourcer. Mais le mieux est encore de pratiquer. Alors je vous laisse à votre pratique avec la méditation « Respirer en pleine conscience ».

Bonne pratique ! Et n’hésitez pas à laisser un commentaire pour partager le vécu de votre expérience de pleine conscience.

 

Namasté🙏

 

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal