fbpx

Lâchez prise ? Quelle drôle de notion !

Lâchez prise ? Quelle drôle de notion !

Si vous avez déjà suivi une séance de yoga, vous avez déjà surement entendu parler du « Lâchez prise » lors de la pratique !

En ce qui me concerne je vous avoue qu’adhérer à ce concept ou du moins comprendre sa signification pour l’intégrer à ma pratique se révèle être un travail de tous les jours !

Mais concrètement, qu’est-ce que lâcher prise, si tant est qu’il existe une définition ou une interprétation ? Comment lâcher prise ? Et sur quoi lâcher prise ?

 

Qu’est-ce que le lâcher prise ?

En yoga la première branche du yoga appelée Yama compte 5 règles de vie. Une d’entre elles nommée Aparigraha se traduit littéralement par «non attachement ».

Dans les « Yogas Sutras » Patanjali a écrit : « Fermement établis dans la non possession, nous pouvons connaître le sens de la vie » (Aphorisme II.39). Ce qui signifie que tout change autour de nous et qu’il est inutile de s’attacher à l’impermanence en espérant la voir durer. Le lâcher prise peut donc se définir comme une forme d’abandon. Abandonner ce à quoi nous sommes fermement attachés. Ou bien encore laisser aller ce qui nous a servi et qui à présent ne nous sert plus, voire même nous limite ou nous freine.

Lâcher prise c’est abandonner d’anciennes croyances, des habitudes, laisser aller des peurs…

Peut-être consentez-vous à lâcher prise sur le temps qu’il fait puisque vous n’avez aucune emprise sur lui. Cependant il peut vous sembler plus difficile de lâcher prise sur des évènements du passé par exemple ?

 

 

Alors comment lâcher prise ?

Quand on refuse de lâcher prise, bien souvent cela signifie que l’on veut contrôler les choses. Or, dans le lâcher prise, il faut être conscient de 2 éléments essentiels :

– le premier, connaître sur quoi ai-je le contrôle dans ma vie ?

– le second, savoir sur quoi n’ai-je pas le contrôle ?

 

Et bien peut-être n’en avez-vous pas conscience, ou le savez-vous déjà, mais nous contrôlons 4 choses dans notre vie :

– tout d’abord, nos pensées

– suivi de nos paroles

– de nos actions

– et enfin notre éthique

 

Je ne contrôle pas ce que pensent les autres de moi, je ne contrôle pas ce qu’ils disent, ce qu’ils font et la manière dont ils le font. Tout comme vous !

Attention ! Vous pouvez certes influencer quelqu’un mais en aucun cas vous ne pouvez le contrôler !

 

Le contrôle emprisonne alors que le lâcher prise libère. Il peut libérer de la culpabilité, comme de la peur, de la colère ou bien encore du passé, des hypothèses futuristes, de la douleur, du jugement de soi-même et des autres… Et puis il nous donne du temps, de l’énergie, de la confiance en nous, dans les autres et dans la vie. Bref, une notion tout simplement « Wahou !!!! ».

Méditation sur le lâcher prise

 

 

Mais alors ! Sur quoi lâcher prise ?

Pour lâcher prise interrogez-vous sur les choses auxquelles vous êtes attachées :

– vos possessions : maison, auto, mon compte en banque, mes bijoux…

– les différents rôles sociaux : parent, conjoint, statut social…

– les activités : loisirs, sports, style de vie…

– vos attributs : apparence, habiletés, maladies, caractère…

– ce à quoi vous croyez : religieuse, règle de vie…

Pour connaître les raisons qui vous y attachent, demandez-vous comment serez votre vie si vous ne les aviez pas ? Quelles seraient vos pensées ? Que retiendriez-vous de cette expérience ? Et comment cela influencerai-t-il votre perception de vous-même ? Cela changerai-t-il votre estime de soi ?

Aparigraha ou le lâcher-prise ne signifie pas ignorer la tristesse que vous ressentez lors de la perte de quelque chose ou de quelqu’un. Mais vous invite à vivre le moment présent, douloureux ou heureux, et à vous interroger sur les enseignements que vous pouvez retirer d’une telle expérience afin d’avancer sur votre chemin intérieur.

Et vous comment interprétez-vous cette notion ? Quelle est sa signification ? Merci de partager ?

Si vous voulez pratiquez, cliquez sur ce lien !

Namasté ?

 

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal