fbpx

Apprendre à marcher

bébé apprend à marcher

J’accompagne depuis quelques temps des personnes dans leur mieux être. La plupart me sollicitent pour diminuer leurs douleurs physiques souvent liées à leurs tensions mentales. Et lors de l’accompagnement d’une de mes clientes, j’ai pris conscience des liens qui existent entre l’accompagnement et apprendre à marcher.

Je remets les choses en perspective. A l’issu de l’accompagnement, elle me fait part de sa satisfaction. Elle éprouve moins de douleurs dans le corps. Elle apprécie le calme dans son esprit. Bref, elle se sent beaucoup mieux dans son corps et dans sa tête.

Mais, parce qu’il y un mais…tous ces efforts ont été réduits à néant. Pourquoi et bien pour une raison très simple.

La vie est bien une longue marche, jalonnée d’obstacles et de défis. Elle rencontre alors des obstacles. Elle doit subir une opération. Bien qu’elle détienne différents outils pour passer les obstacles, malgré sa bonne volonté, tous ses efforts se retrouvent réduit à néant. Ce retour à l’autonomie, être seule face à ces obstacles, lui font vite reprendre ses vieilles habitudes.

Cette situation m’a alors fait penser à cette de la vie où l’on commence à apprendre à marcher.

Car apprendre à marcher symbolise l’une des premières grandes étapes de notre existence. Elle reflète également notre parcours vers l’autonomie, la croissance personnelle et le succès. Et je compare ici ce processus à celui des accompagnements que je propose.

En effet, lorsque l’on apprend à marcher, on tient fermement les deux mains la personne qui nous accompagne. Un pas à la fois on a la volonté de se tenir debout afin de prendre un sentier inconnu, prêt.e à s’aventurer vers l’inconnu. On a un objectif en tête sans vraiment savoir comment y arriver. C’est à ce moment précis que l’accompagnement prend toute son importance. Tout comme un guide expérimenté, un mentor ou un coach, la personne qui vous soutient peut vous aider à prendre vos premiers pas avec confiance et détermination. Son aide vous permettra de trouver l’équilibre et de vous préparer à relever les défis qui se présenteront sur votre chemin.

Ensuite vient l’étape où l’on se sent plus en confiance, plus assuré.e. A ce moment-là, on lâche une main et on s’appuie toujours sur l’autre. Cela nous rassure. De la même manière, un accompagnement individuel vous offre un soutien émotionnel et pratique. Votre guide vous donne la stabilité nécessaire pour trouver votre équilibre et surmonter les moments d’incertitude. Ils sont là pour vous encourager à persévérer lorsque vous trébuchez et pour vous aider à vous relever avec détermination.

Petit à petit l’assurance grandit. Marcher exige une certaine coordination des mouvements, une synchronisation entre les jambes et le corps. De manière similaire, l’accompagnement individuel vous aide à trouver votre propre cadence dans la vie. Votre mentor ou coach vous aide à comprendre vos forces, vos faiblesses et à identifier les domaines où vous devez vous améliorer. Ils vous guident pour ajuster votre rythme, vous permettant ainsi de progresser efficacement vers vos objectifs.

Parce qu’apprendre à marcher est bien un processus de dépassement de soi. Chaque pas est une victoire en soi, une preuve que l’on a surmonté nos peurs et nos doutes. Et bien dans le cadre d’un accompagnement individuel il s’agit bien de vous pousser à sortir de votre zone de confort et à repousser vos limites. Votre guide vous encourage à prendre des risques, à explorer de nouvelles perspectives et à embrasser les opportunités qui se présentent à vous. Cette étape qui nous conduit à l’autonomie.

Cependant l’autonomie et savoir marcher ne nous prémunit pas des obstacles, d’une chute ou d’une blessure. Non ! Il n’en est rien !

Une chute, un obstacle peut se présenter à tout moment.

Et que fait un enfant qui chute ?

Et bien il se relève, tout simplement. Il ne s’auto-sabote pas. Il ne laisse pas sa petite voix intérieure lui dire que tout ce qu’il a fait jusqu’à présent ne sert à rien. Non, il est suffisamment motivé.e pour recommencer encore et encore en sachant que la chute, les obstacles font partie de l’exercice. En fait il fait tout simplement partie du cycle de la vie.

Alors si vous traversez des obstacles, restez bienveillant.e envers vous-même. Gardez confiance en vous, vous avez toutes les ressources à l’intérieur de vous. Et surtout pensez à utiliser les outils dont vous disposez : méditation, techniques de respiration ou autre. Mais évitez de laisser vos vieilles habitudes reprendre le dessus. Vous disposez de toutes les ressources pour relever tous les défis et atteindre vos objectifs, vos rêves. Que vous soyez au début de votre voyage ou que vous souhaitiez aller encore un peu plus loin.

 

 

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal