fbpx

Brahmachrya – ne pas abuser

Brahmachrya – ne pas abuser

 

Brahmachrya – ne pas abuser est le 4ème des Yamas présenté par Patanjali. Il vient après Ahimsa, Satya et Asteya.

Il est mentionné dans les Yoga Sutras de la manière suivante :

« Quand nous sommes fermement établis dans la chasteté, nous disposons d’une grande énergie intérieure » (Aphorisme II-38)

 

Principe de Brahmacharya – ne pas abuser

L’interprétation traditionnelle de Brahmacharya date de l’époque où ce principe faisait partie de la première phase de la vie. Cette phase dédiée à la créativité, à l’étude et à la connaissance de soi ne laissait pas de temps aux relations sexuelles considérées comme source de perte d’énergie.

Cependant si l’on se réfère à la traduction littérale de Brahmacharya l’interprétation diffère :

  • Brahma reflète l’expression ultime du divin, du Tout-Puissant, de l’infini
  • Charya signifie aller vers, rester avec, marcher avec

Dans sa première acception, ce principe se référait donc à l’abstinence sexuelle dans le but de conserver son énergie vitale.

Dans sa traduction littérale, Brahmacharya signifie marcher avec ou vers Brahma. Nous pouvons également l’interpréter comme marcher vers son énergie créatrice, son Moi intérieur. Autrement dit vivre dans la modération permet de maintenir sa force vitale et atteindre un niveau spirituel plus élevé.

Il s’agit bien plus que de modération de notre vie sexuelle. On parle de modération dans notre alimentation, nos relations avec les autres, notre travail, notre sommeil, nos paroles…. l’idée consiste à vivre avec modération sans se laisser guider par nos désirs et nos sens. En suivant cette voie, nous devenons plus endurants, plus courageux et avons des réflexions plus profondes. Nous utilisons notre énergie à bon escient !

 

BRAHMACHARYA ou ne pas abuser sur le tapis

Pendant votre séance et sur votre tapis, c’est le bon endroit et le bon moment d’écouter les besoins de votre corps, de votre cœur. Quand votre professeur vous propose des ajustements, variations, adaptations avec accessoires ou sans, accueillez-les comme de nouvelles expériences et non comme un jugement sur une incapacité physique ou autre. Acceptez qu’aujourd’hui vous êtes en mesure de pratiquer d’une certaine manière et que demain cela pourra être différent. Et pour diriger votre énergie là où vous le souhaitez, ayez une intention lors de votre pratique, l’intention de vous assouplir, de rester connecter à votre respiration ou autre afin d’augmenter votre concentration et votre endurance 🙂

 

BRAHMACHARYA ou ne pas abuser en pratique

Dans votre vie quotidienne, vous déposerez votre regard bienveillant sur vos comportements compulsifs comme :

  • la gourmandise. Quand vous vous jetez sur la nourriture quel vide intérieur comblez-vous ? Quelles émotions se cachent derrière cette action ?
  • la sexualité « pure » où vous considérez l’autre comme objet à assouvir vos frustrations et besoins de possession, de plaisir, de contrôle, etc.
  • le travail en excès dans le but de vous donner de l’importance ou d’éviter d’être en relation.
  • l’abus d’alcool ou de drogue pour fuir vers des paradis artificiels une réalité difficile à affronter
  • le jeu vous donner du courage à vivre votre réalité et vous nourrir d’illusion de peut-être « gagner le gros lot » facilement.

La pratique de Brahmacharya demande de la discipline pour pouvoir s’habituer à composer consciemment avec les nombreuses sollicitations externes en adoptant une façon d’être le plus en accord avec notre essence profonde au lieu de fuir l’inconfort et de rechercher le plaisir de façon compulsive.

 

Mais dans la modération, il faut rester également modérer dans notre discipline. Être modéré dans la modération et ne pas fuir systématiquement les « plaisirs de la vie » ou s’infliger des sévices corporels ou mentaux.Être modéréMais dans la modération, il faut rester également modérer dans notre discipline. Etre modérer dans la modération et ne pas fuir systématiquement les « plaisirs de la vie » ou s’infliger des sévices corporels ou mentaux.

 

« Appliquez-vous à garder en toute chose le juste milieu » Confucius

 

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal