fbpx

Ishvara-Pranidhana ou l’abandon au divin

Ishvara-Pranidhana ou l’abandon au divin

Ishvara-Pranidhana ou l’abandon au divin désigne le 5ème et dernier des niyamas.  Dans les Yoga Sutra, Patanjali mentionne ceci : « Nous atteignons l’état de parfait Samâdhi en nous abandonnant totalement au Divin », (Aphorisme II-45).

*Samadhi : état d’unité, de pure conscience 

Littéralement, il serait alors possible d’interpréter ce 5e niyama uniquement comme le fait de se dévouer ou de s’abandonner à Dieu pour atteindre le bonheur suprême toutefois il vise un objectif bien plus grand. Puisque Patanjali décrit ici l’abandon au divin dans le sens de s’abandonner à son Être et non à un autre être.

 

Principe

Ishvara se traduit généralement par le Divin et Pranidhana de son côté se traduit par l’abandon ou la dévotion. Toutefois Ishvara va bien au-delà du sens religieux du mot Divin. Et derrière ce terme peut se cacher l’évocation de l’énergie de vie ou encore de ce qui englobe toutes vies.

Ishvara Pranidhana consiste donc en la pratique de l’abandon total de Soi au divin, le divin personnel choisi ou à la force de vie. Autrement dit, ce principe invite à livrer son ego à un Être Suprême en toute humilité et dans le but d’atteindre son divin intérieur ou centre spirituel de son choix (plus religieux par exemple).

Ce principe suggère ainsi de transcender son ego – trop souvent dans le futur et le tout contrôler – pour lâcher prise, en étant confiant. En pensant que cette chose, cette « énergie de vie » bien plus grande que nous, va nous guider sur la bonne voie pour notre bien.

Il semble alors possible de s’abandonner, de lâcher prise et de se laisser guider par son intuition, sans vouloir contrôler les résultats de ses actions. De même, plus nous faisons confiance en cette force qui nous dépasse et plus l’ego se fait discret. Plus il se fait discret et plus nous vivons pleinement le moment présent. Nous pouvons alors simplement accueillir et apprécier ce que la vie nous offre et s’approcher du Samadhi.

« la Vie sait ce qu’il faut faire mieux que nous. Notre tâche est simplement de lâcher prise et d’accepter chaque moment avec un cœur ouvert et de danser habilement avec elle » Déborah Adele de son livre Yamas & Niyamas

 

Ishvara Pranidhana sur le tapis

Ce principe peut s’appliquer de différentes façons sur le tapis. Par exemple en acceptant de respecter ses limites physiques. Ou bien encore de s’abandonner, en toute confiance, aux instructions de son professeur de yoga et réduire ainsi son ego au silence.

Mais vous pouvez également décider de dédier votre pratique à quelqu’un d’autre qu’à vous-même, tout comme de faire résonner le son Om qui porte toutes les particules du monde en lui et vous unir ainsi à ce qui vous entoure.

Cela peut se résumer aussi dans la pratique d’une posture telle que Shavasana, lors de la relaxation ou le papillon couchée sur le dos !

L’abandon au divin dans la vie de tous les jours

Dans le quotidien se connecter au moment présent et vivre en pleine conscience répond simplement à ce principe. Je vous l’accorde, même si cela reste difficile à mettre en pratique à chaque instant. Mais le challenge consiste à ramener son mental gentiment et avec bienveillance à cette intention plutôt qu’à vouloir appliquer ce principe continuellement. Il s’agit donc ici de se laisser porter par la vie en lui faisant confiance et en restant dans le moment présent.

De même, lorsque vous entreprenez quelque chose, faire de son mieux, avec tout son cœur et en se satisfaisant de l’effort mis en œuvre pour y arriver et lâcher prise sur les résultats ! Voilà une belle application du principe Ishvara Pranidhana ou l’abandon au divin.

Pour faire court : vivez le moment présent !

Alors qu’est-ce que cela vous inspire ? Vous sentez-vous prêt à tester ce principe dans votre vie ? Et comment ? Partagez dans les commentaires, j’aurais grand plaisir à vous lire !

Namasté, ?

Laisser un commentaire

Aller au contenu principal