Saucha ou la Pureté

Saucha ou la Pureté

A propos de Saucha ou la pureté, Patanjali a écrit ceci dans « Les yogas Sûtras » :

 » La pureté nous aide à nous détacher de notre propre corps et à cesser la recherche de la matière » – Aphorisme II-40.

Patanjali va bien au-delà de la propreté purement physique, il aborde également la propreté de nos actions et de nos pensées.

 

Principe de Saucha

Saucha que l’on peut traduire par pureté, hygiène nous incite à prendre soin de nous. Ainsi Patanjali nous invite à bien nous nourrir, à prendre soin de notre corps. Mais il suggère également de cultiver un état d’esprit serein et de bonnes intentions. On rejoint ici la maxime romaine « Un esprit sain dans un corps sain ».

Le principe fondateur de Saucha consiste à considérer que les impuretés que nous rencontrons au quotidien, sous forme d’ambiance négative au travail ou de troubles émotionnels par exemple, bloquent l’accès à notre bonheur. La solution résiderai alors dans un travail de purification quotidien : purifier notre environnement physique, notre corps, notre cœur et notre esprit.

 

Saucha en pratique

Appliquer Saucha conduit le yogi à veiller à :

  • garder sa maison propre et aérée, libre de toutes choses inutiles.
  • ce que son corps soit propre à l’extérieur comme à l’intérieur à l’aide des postures, des techniques de respirations et des kriyas (techniques de nettoyage pour purifier son corps physique)
  • à adopter une nourriture saine et biologiques
  • à diminuer sa consommation de viande pour pouvoir accroître sa concentration et évoluer sur le chemin de la conscience.

 

Lorsque l’environnement et le corps sont nettoyés il devient alors possible de purifier le cœur et l’esprit. Le yogi veille alors à :

  • pardonner, méditer
  • à honorer, adorer et contempler

 

Le pardon et la compassion purifie la colère, la haine, le désir, la passion, la cupidité, le jugement et font naître Bakti, l’adoration.

L’adoration provoque ce sentiment de béatitude, de calme profond et permet de développer sa capacité de concentration et de méditation. Lors de cette étape il devient possible de contempler son monde intérieur, son corps, son environnement, ses croyances et enfin son Être, sa lumière intérieure.

La liberté vous appartient de choisir d’entreprendre ce chemin de la purification et de laisser s’exprimer votre lumière intérieure !

Namasté ?

 

Laisser un commentaire