La posture de l’étirement du coureur

La posture de l’étirement du coureur

Pour aller dans la posture de l'étirement du coureur

A partir de la montagne, inspirez et levez les bras au ciel

Et sur votre prochaine expiration, le dos long, amenez la jambe droite à l’arrière

Vous pouvez gardez le genou à l'avant légèrement fléchi ou bien tendre les deux jambes qui restent à la largeur de hanches

Pendant toute la posture, gardez le bassin égal en hauteur et vers l’avant.

Inspirez et allongez le corps, puis à l’expiration, plongez vers l’avant en gardant le dos long

Veillez à garder votre transverse engagé, le dos long et la tête dans le prolongement de la colonne vertébrale

Poussez les pieds dans le sol, le dessus de la tête vers l'avant et le coccyx vers l'arrière

Pour sortir de la posture de l'étirement du coureur

A l'inspiration, poussez les deux pieds dans le sol et remontez

Ramenez les deux pieds à l'avant pour revenir en posture de la montagne

Prenez le temps d'observer la différence entre le côté gauche et le côté droit.

Ensuite, répétez de l’autre côté

 

Première version : jambe avant légèrement pliée, mains sur les hanches

Deuxième version : jambes tendues, mains déposées sur un bloc

Troisième version : jambes tendues, mains en prière derrière le dos

Bienfaits

Étire les muscles du bas du dos, des fessiers, des ischio-jambiers et des mollets

Renforce les quadriceps, les fessiers ainsi que le bas du dos

Stimule la digestion et tonifie les organes internes

Développe la concentration, favorise l’enracinement et la stabilité émotionnelle

Meilleur contrôle du mental et découverte de la paix intérieure

Précautions et contre-indications

  • Sciatique : procéder délicatement
  • Blessures ou inflammation chronique au dos, aux épaules et aux ischio-jambiers

Ressources :

Laisser un commentaire